Mappa del sitoContattiInfo e CreditiAiutoStampa questa paginaFeed RSS
spacerspacerspacerspacer
Caratteri piccoli Caratteri medi Caratteri grandi
CD-Rom e DVD
Mostre
Convegni
Pubblicazioni
Formazione
Centri di documentazione
Le azioni dei Partner
Registrazione
Dimenticato la password?

Username:

Password:



AREA PARTNER
Per iscriverti alla nostra newsletter è sufficiente compilare il campo sottostante.

Email:

11/03/2008

De Monique Serf à Barbara

A l’été 1943, Monique Serf, jeune adolescente juive, arrive avec sa famille à Saint-Marcellin, petite ville de 4000 habitants à l’époque, située au sud de l’Isère, au pied du Vercors, haut lieu de la Résistance. Comme de nombreuses familles juives, la famille Serf se cache pendant la guerre, de ville en ville, pour échapper aux dénonciations et aux rafles. Les valises sont toujours prêtes pour un éventuel départ précipité.

 

Le film « De Monique Serf à Barbara » évoque les deux années passées à Saint-Marcellin entre 1943 et 1945. Des témoignages de camarades de classe, d’habitants, et du maire de la ville, permettent de s’imprégner progressivement de l’atmosphère qui régnait pendant la guerre, et de cerner la personnalité de la jeune collégienne. Après des années de galère, Monique, qui a toujours voulu chanter, connaît enfin, au début des années 1960, le succès et la notoriété et devient, sous son nom de scène, Barbara, la grande chanteuse qui reste dans toutes les mémoires.

 

La réalisation du film s’inscrit dans le cadre du programme européen Interreg « La mémoire des Alpes », dont le responsable scientifique pour la France est Jean-William Dereymez, enseignant chercheur à l’Institut d’Etudes Politiques, à l’Université Pierre Mendès France de Grenoble. La municipalité de Saint-Marcellin a, dès l’origine du projet, apporté son complet soutien à cette entreprise. Les personnes qui ont accepté de témoigner doivent être d’autant plus  fortement remerciées que les événements évoqués dans le film se sont déroulés il y a plus de soixante ans. La mémoire est parfois vacillante, incertaine et partielle, du fait qu’à l’époque les familles juives se cachaient, et parlaient donc le moins possible, pour des raisons évidentes de sécurité. De nombreux témoins, qui auraient pu compléter cet éclairage ont disparu, et d’autres, par pudeur ou par timidité, n’ont pas souhaité voir leur témoignage enregistré.

 

A l’occasion du dixième anniversaire de la mort de Barbara, disparue le 24 novembre 1997, il était important de revenir sur ses années de jeunesse, peu connues, et de lui rendre ainsi hommage.

 

Pierre Kukawka

 

 

CONTACTS ET RENSEIGNEMENTS:

Pierre KUKAWKA

4, Coz Castel

22160 LOHUEC

Téléphone :  +33 ...

pierre.kukawka@wanadoo.fr

 

« LA MEMOIRE DES ALPES »

INSTITUT D’ETUDES POLITIQUES

BP 48 – 38040 GRENOBLE Cedex 9

Téléphone :  +33 ...

mda@iep.upmf-grenoble.fr

 

Cliccando sul link qui sotto è possibile scaricare e salvare un file compresso (formato “zip”) contenente tutti i files che compongono il DVD e, successivamente, estrarre i files e creare un DVD-VideoPer avviare il DVD basta inserirlo nell’apposito drive.
 
 
File Icon

Per aprire e vedere i filmati occorre installare il programma FLV PLAYER scaricabile dal sito: http://www.applian.com/flvplayer/download_flv_player.php





Capofila: Regione Piemonte - Assessorato Cultura
Capofila Svizzera: Istituto di Storia delle Alpi - Università della Svizzera Italiana
Partner principale Francia: Università Pierre Mendès France di Grenoble
Coordinamento: Centro d'Iniziativa per l’Europa del Piemonte